Economie/Gestion Vente

Angleterre : des vins achetés retournés en magasin

Publié le

verre-de-vinUne enseigne de grande distribution anglaise a présenté les raisons qui justifient que des consommateurs ramènent en magasin, certaines bouteilles achetées. Cette enseigne écoule du vin dans environ 500 points de vente anglais.

La fin de durée de vie du vin est rarement mise en cause. C’est plus souvent le profil sensoriel ou le packaging qui mécontentent les clients.
L’entreprise a mis sur pied une unité de mesure qui lui permet de comparer les performances des différents produits, le nombre de réclamations par million d’unités vendues (notée CPMU).

D’avril 2014 à avril 2015 les BIB (Bag In Box) ont généré 102 CPMU, contre 60 pour les bouteilles. Plus surprenant, le vin rouge entraîne deux à trois plus de retours que le vin blanc. Par exemple, l’entreprise a enregistré 188 CPMU sur BIB de rouge, contre 65 et 64 CPMU sur BIB de blanc et de rosé. Selon l’enseigne, « le rouge est d’avantage soumis aux retours car c’est un produit plus complexe, avec plus de caractère. »

En bouteille comme en BIB, les réclamations ont généralement lieu dans les 6 premiers mois de vie du produit. L’oxydation est donc rarement incriminée.

En fait sur bouteilles, 71 % des retours concernent le goût. 15 % résultent du packaging qui est jugé défectueux (étiquette abîmée par exemple).

Sur BIB les proportions sont plus ou moins les mêmes, avec cependant un peu plus de retours pour des défauts de packaging (19 %), sources de fuites de vin. En 2004 ces retours représentaient 23 %, preuve des progrès réalisés en matière de fabrication des poches.
On remarque aussi que le nombre de réclamations est proportionnel au coût du produit, surtout quand il est supérieur à 14 € (10 pounds).

L’enseigne de magasins voit deux explications au phénomène « plus les vins sont chers plus ils sont élaborés, complexes, peut-être moins à la portée de tous, et surtout, cela vaut davantage le coup de se déplacer quand on a mis le prix ».

D’après vitisphere.fr

Published by

Pôle Veille Viticulture

Pour contacter T.TULOUP : 02 48 78 53 96 ou veille-viticulture@alliancecentre.fr

À propos de l'auteur

Pôle Veille Viticulture

Pour contacter T.TULOUP : 02 48 78 53 96 ou veille-viticulture@alliancecentre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donner le résultat de l'addition *